Étudier l’huile essentielle de tanaisie annuelle pour contrer le covid-19

Recherche huile essentielle tanaise et covid19

Il est nécessaire de bien comprendre le préambule de ce texte avant de sauter sur la tanaisie annuelle prématurément. Nous devons également garder à l’esprit les dégâts occasionnés dans l’éco-système de l’harpagophytum, lorsque l’on a découvert ses propriétés anti-inflammatoires.

Ceci est une hypothèse servant à stimuler la recherche scientifique et médicale sur l’utilisation de l’huile essentielle de tanaisie annuelle (Tanacetum annuum)[1]À ne pas confondre avec la tanaisie que l’on trouve dans nos jardin dont le nom botanique est Tanacetum vulgare.

Parce que cette huile essentielle est connue pour être un antiphlogistique sanguin, elle pourrait bien contrer le principal effet néfaste du virus covid-19 : l’inflammation du système sanguin au niveau des toutes petites artères (maladie connue sous le nom générique de capilarite).

Pour éviter que cela ne dégénère

Les coronavirus sont des virus connus de longue date pour provoquer rhumes, syndromes grippaux et parfois des pneumonies. Ici, le SARS-COV2 est un virus particulier, il est plus plus agressif que les autres coronavirus connus jusqu’ici.

La maladie covid19 se déroule en deux phases. La phase virale, avec des douleurs classiques : douleurs dans les jambes, dans les muscles en général, douleurs à la tête, nez qui coule, perte du goût, de l’odorat dans certains cas. Troubles au niveau de la digestion également : constipation, digestion perturbée ou diarrhées. C’est à ce moment là que l’on sort l’arsenal thérapeutique aromatique. Huiles essentielles à monoterpénols (thym à linalol, à thujanol, géranium rosat, …), à phénols monoterpéniques (capsules d’origan par exemple) et à cinéole comme l’incontournable ravintsara. Cette approche aromatique viendra compléter une proposition allopathique du médecin traitant.

Se préparer pour la deuxième phase

C’est également le moment pour préparer l’organisme à se défendre contre la deuxième phase de la maladie, la phase inflammatoire. Via un ensemble d’actions coordonnées, allant de la prise d’anti-inflammatoires allopathiques et aromatiques mais aussi de comportements alimentaires. En intégrant par exemple dans l’alimentation le mix d’épices curcuma/gingembre à profusion, dans les légumes et dans les soupes. Partout et à chaque fois que c’est possible. Tout en réduisant drastiquement tous les facteurs inflammatoires que sont le sucre, le café, les produits laitiers, les viandes, les mauvaises graisses etc.

C’est aussi à ce moment là qu’intervient la possibilité d’intégrer l’huile essentielle de tanaisie annuelle. Elle s’ingère à hauteur de 2 gouttes 3x par jour pendant une semaine, dans un peu d’huile végétale riche en oméga-3 (lin, colza…).

Cette proposition pourra s’accompagner d’une quantité équivalent d’huile essentielle de citron (comme facilitateur de goût, mais aussi comme tonique de l’organisme et soutien du système digestif).

Ceci est une base de réflexion pour le thérapeute et nous déconseillons fortement l’automédication par des non professionnels. L’huile essentielle de tanaisie annuelle contient des molécules de la famille des cétones. En quantité suffisante pour en interdire l’usage chez la femme enceinte et allaitante, chez les enfants de moins de 6 ans et chez les personne ayant des antécédents épileptiques.

Il serait également intéressant de tester l’inhalation de cette substance afin de conduire directement les principes actifs au cœur du système respiratoire et ainsi réduire la métabolisation, inévitable via la digestion.

Pourquoi suivre cette piste ?

Parce que nous constatons que la solution du tout vaccinal est un échec. Il est donc nécessaire de revenir à une approche scientifique ET empirique de la maladie.

Je ne suis pas médecin, non. Je me suis formé à l’utilisation des huiles essentielles et j’ai exploré le sujet avec ma compréhension du monde. C’est à dire les deux pieds bien sur terre, avec l’approche rationaliste de la matière. Tout en gardant la tête dans cet espace qui constate que la conscience est première. Que l’inconscient communique avec nous à travers différents canaux dont le rêve est l’un des principaux. Et c’est justement parce qu’un de ces rêves que l’on sait porteur d’un message important a attiré mon attention sur la tanaisie annuelle, au tout début de l’épidémie, que je souhaite voir cette piste explorée par des médecins et des professionnels de la santé.[2]Sur l’importance des visualisations et de la spiritualité dans de nombreuses découvertes scientifiques majeures https://youtu.be/asyuB0bIApc

Nombreuses sont les idées qui ont permis à l’humanité d’évoluer, qui sont arrivées via le rêve, l’intuition, la transe chamanique, ou dans un moment de détente profonde du cerveau …

La tanaisie fait-elle partie de ces savoirs nécessaires venus du monde des idées via l’inconscient ?

Ce n’est pas, et de loin, l’unique expérience de conscience que j’ai expérimentée . Je suis de ceux qui sont passés par des initiations quelque peu hors du commun depuis mon plus jeune âge. Sorties de corps, perceptions d’événements en cours, vision à l’état d’éveil… Ce qui faisait rire le quidam il n’y a pas si longtemps. Alors que l’on étudie cela avec le plus grand sérieux aujourd’hui dans de nombreuses universités.

Ni guide spirituel, ni gourou des huiles essentielles, je souhaite simplement ne pas passer à côté d’une solution possible par timidité et sentiment d’illégitimité. Cette information venue du champ des idées mérite d’être testée dans le réel. Quand on sait la puissance des huiles essentielles, nous aurions tord de nous en priver.

Un dernier point et non des moindres : Assurez-vous de vous fournir chez des professionnels de confiance. Ce que ne sont plus les multinationales de l’aromathérapie dont le seul souci est la rentabilité maximale. Vous comprendrez aisément pourquoi.

References

References
1 À ne pas confondre avec la tanaisie que l’on trouve dans nos jardin dont le nom botanique est Tanacetum vulgare
2 Sur l’importance des visualisations et de la spiritualité dans de nombreuses découvertes scientifiques majeures https://youtu.be/asyuB0bIApc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code