Évoluer collectivement ou échouer

Paneurhythmy circle dance

« Quelques rares groupes d’humains continuent à pratiquer le mode de vie supérieur. En présentant leurs accomplissements au monde, ces groupes deviennent dans une certaine mesure des phares pour l’humanité qui s’avance vers un nouveau sommet de la courbe ascendante de la civilisation. Reste à voir si les fautes d’une minorité [transhumaniste], entérinées par la majorité, pourront de nouveau submerger le monde et entraîner la majeure partie des humains dans l’oubli pour un grand cycle de temps.»

(B.T. Spadling, la vie des maîtres – 1894)

Cette mise en garde se retrouve dans de nombreuses prophéties et enseignements. Elle fait partie de notre imaginaire collectif. On évoque régulièrement des civilisations qui nous ont précédées et qui auraient été détruites suite au manque de maturité d’une minorité dirigeante qui toujours veut s’élever dans la matière sans égard pour la sagesse. On parle de Mu, de l’Atlantide, des sept mondes qui nous seront nécessaires pour atteindre la Perfection Divine. Nous n’en serions qu’au quatrième*.

Ceux qui rêvent de remplacer l’humain par des machines sont dans l’erreur. Mais quelle est notre part de responsabilité collective à les avoir laissé faire ?

Et c’est pourquoi les anciens textes nous mettent en garde de ne pas toucher à l’arbre de la connaissance. Sous entendu que cela provoquerait la chute de l’humanité. Par manque de maturité spirituelle et donc d’humilité.

Alors, lorsque l’on regarde le monde actuel, avec ses transhumanistes qui veulent défier la mort par le biais matériel, on n’y voit que peur et ignorance. Ceux qui rêvent de remplacer l’humain par des machines sont dans l’erreur. Mais quelle est notre part de responsabilité collective à les avoir laissé faire ?

Lorsque l’on voit le nucléaire, la pollution généralisée au plastique, les réseaux satellites pour la 5G, il devient évident que pour nettoyer tout cela, il faudra, si nous ne changeons pas de direction radicalement, un grand nettoyage par le feu cosmique comme il est annoncé aux quatre coins du monde dans les visions des anciens (et dans la vision que j’ai eue il y a deux décennies de cela).

Nous sommes fins prêts à échouer de nouveau. Sauf si… (relire le premier paragraphe et sans doute l’ouvrage dont il est extrait).

Eric De Ruest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code